Présentation

La Féline_Photo Alexandre Guirkinger 9

Photo Alexandre Guirkinger

Normalienne, agrégée et docteur en philosophie, Agnès Gayraud est professeur d’esthétique et de théorie à l’Ecole Nationale d’Art de la Villa Arson à Nice. Elle est l’auteur d’une thèse sur « La critique de la subjectivité et de ses figures chez T. W. Adorno » soutenue en 2010 à l’université Paris IV Sorbonne. Elle a notamment publié des travaux centrés sur l’esthétique et la Théorie Critique dans différentes revues spécialisées (Philosophie, Nouvelle Revue d’esthétique, Communication & Langages, Brooklyn Rail) et contribué à des ouvrages (Les Normes et le possible, Philia, 2013 ; Théorie critique et musiques enregistrées, Necplus, 2015 ; Kulturkritik und das Populäre in der Musik, Waxman, 2016 ;  Unsound/Undead, AUDINT, 2017, à paraître). Entre philosophie, pratique (dans le projet La Féline) et critique musicale (pour le journal Libération), elle publie à la rentrée 2018 Dialectique de la pop, un ouvrage sur l’esthétique des musiques populaires enregistrées, aux éditions de La Rue Musicale (La Philharmonie)/ La Découverte.

_________________________________________________________

Former student of the Ecole Normale Supérieure (Ulm), agrégée of philosophy, Agnès Gayraud is the author of a PhD on « The Critique of Subjectivity and its figures by Theodor W. Adorno » (cum laude). She wrote various contributions about the actuality of Critical Theory, aesthetics and Modernity. Between musical practice and critique (for the daily paper Libération), she just published her first book about the esthetics of recorded popular music : Dialectique de la pop, La Rue Musicale (La Philharmonie)/ La Découverte.

 

Publicités